Accueil > Cadre de vie > Voirie > Une passerelle côté jardin

Une passerelle côté jardin

Contenu de la page : Une passerelle côté jardin

Cette ouvrage est aujourd’hui indispensable car il permet de faire la jonction entre des quartiers récents comme le « hameau des poètes » à l’Est et le centre de la ville.

JPEG - 91.2 ko
jpg - 91.2 ko

Vendredi 29 mars 2019, Michel Ban, adjoint au maire à la voirie, Olivier Dragon, adjoint au maire à l’urbanisme et Jean-Marie Mouttet, adjoint au maire à l’environnement se sont rendus à l’Est des jardins partagés afin de superviser les sondages du sol à effectuer de part et d’autres de la Véore. Une étape indispensable pour connaître la capacité du sol à soutenir un ouvrage tel qu’une nouvelle passerelle piétonne au-dessus de la rivière.

Cette première approche sera complétée par un levé topographique* prévu au début du mois d’avril.

Ces investigations vont fournir des données nécessaires à l’étude de faisabilité qui permettra de décider d’engager ou pas le réalisation de l’ouvrage.

Le sondage du sol est effectué selon deux méthodes distinctes :

  • la première consiste au creusement à l’aide d’une mini-pelle d’un trou de 3 mètres de profondeur. Un expert effectue un diagnostic visuel de la composition du terrain (ex : sablonneux, pierreux, argileux,…). 2 trous ont été faits sur les 2 rives de la rivière à des emplacements définis au préalable.
  • la deuxième méthode utilise une sondeuse. Cet outil permet d’aller jusqu’à 7 mètres de profondeur. Equipée d’un leste qui pilonne un foret, la machine mesure ainsi la capacité de résistance du sol à chaque fois que cette « masse » tombe. La sondeuse a également effectué des mesures à plusieurs endroits de chaque côté de la rivière. La corrélation des résultats obtenus grâce à ces deux dispositifs permettra d’avoir une idée plus précise de la résistance du sol et de ses aptitudes à soutenir tel ou tel type d’ouvrage.

A noter, qu’une fois le diagnostic effectué, chacun des trous ont été soigneusement rebouchés.

*Le levé topographique est un procédé qui vise à récolter des données (informations planimétrique et altimétrique) en vue de cartographier précisément les reliefs des rives de la Véore qui sont susceptibles d’accueillir la passerelle.

Photos ci-dessous : sondage des rives de la Véore à l’aide d’une mini pelle et d’une sondeuse (photos prises le vendredi 29 mars 2019)

JPEG - 266.5 ko

JPEG - 457.7 ko