Accueil > Cadre de vie > Patrimoine et histoire > 25 Septembre : Journée Nationale

25 Septembre : Journée Nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives

Date de publication : 20 septembre 2022

Contenu de la page : 25 Septembre : Journée Nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives

Les harkis sont des Algériens qui ont combattu aux côtés de l’armée française pendant la guerre d’indépendance de leur pays. En ce 25 septembre, la France honore la valeur de ceux qui se sont battus pour elle et reconnaît la souffrance de ceux qui ont payé cet engagement de leur sang, parfois de leur vie, par dizaines de milliers.

Un peu d’histoire

À la fin de la guerre, ils étaient 210 000, perçus comme des traîtres à leur patrie. En dépit de sa promesse, le président Charles De Gaulle n’en a fait rapatrier que 42 500 (90 000 si on compte les familles), les autres ont été abandonnés à leur sort, c’est à dire le plus souvent une exécution sommaire (entre 60000 et 70000 morts).

Ceux qui échappèrent au massacre sur leur sol, furent rapatriés en Métropole, puis misérablement logés en camps de fortune, avec des conditions de vie indignes. En France, beaucoup ont passé des années, voire des décennies, dans des camps : Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), Saint-Maurice-l’Ardoise (Gard), Bias (Lot-et-Garonne) ou dans les 70 hameaux de forestage dans lesquels ils travaillaient pour l’Office national des forêts.

Pendant quatre décennies, ils ont été totalement oubliés.

Le Président Jacques Chirac a reconnu officiellement le drame et le sacrifice de ces oubliés de l’histoire. C’était le 25 septembre 2000, date qui a été retenue, en 2003, pour établir une Journée Nationale d’hommage aux harkis.

Dernière mise à jour de ces informations : 20 septembre 2022