William Ropp

Contenu de la page : William Ropp

William Ropp est retourné en Afrique, quelques années après Mémoires rêvées d’Afrique. Mais à l’est cette fois, « dans la corne », en Éthiopie, terre de légendes, des séjours de Rimbaud au surnom de « berceau de l’humanité ».

Ropp a trempé sa photographie à la source de ces légendes, et ramené de ce voyage des images hors du temps, autochromes réinventés où se cachent aussi bien de farouches enfants que de rusés vieillards.
Tous habitent ce pays inconnu qu’est l’Éthiopie de Ropp, fait de terre grise, de ciel rose, d’eau profonde et de forêt dense.
Éthiopiques est la carte de ce pays maintenant révélé, autant que le récit d’un voyage dont on ne sait qui l’a vraiment rêvé, du photographe, de ses modèles ou de nous qui les regardons aujourd’hui.