Etienne Gatheron

Contenu de la page : Etienne Gatheron

"L’homme a toujours été à mes yeux un animal qui retient ses instincts primaires. Les manifestations sont des lieux où tous les vices cachés éclatent.

L’homme est à l’état naturel, violent, lâché dans un chaos jouissif. Il est et ne se cache plus. Ce travail est une vision artistique et non pas journalistique de ce microcosme fugace.

Mes images, dont la prise de vue est étalée sur deux années entre Dijon, Lyon et Mâcon, sont des fresques, une chronologie universelle et éternelle de l’être humain"