Bertrand Meunier

Contenu de la page : Bertrand Meunier

Etude de terrain de longue haleine, puis scénarisation d’une série d’images et construction en séquences. Il assume une intention subjective, souvent onirique.Bertrand Meunier aime donc se dégager de l’information brute. Il pratique le pas de côté, cherche « un temps en suspens » qui donnera à penser, à réfléchir sans apporter des certitudes.

A la fin des années 90, il s’intéresse au monde industriel chinois des provinces du nord-est et centre. Cette recherche, finalisée dans « Erased », a fait l’objet de plusieurs voyages, répartis sur une décennie. Les restructurations étatiques du monde ouvrier et sa désintégration se révèlent dans un univers charbonneux et tourmenté. Ces images ne sont pas des « preuves » photographiques mais plutôt une évocation poétique, une allégorie d’une période de l’histoire chinoise peu connue et mal documentée. Cette politique de restructuration a bouleversé les codes politiques et sociologiques de la Chine contemporaine laissant une empreinte d’une grande violence dans la psyché collective du peuple chinois.

« Erased » a une directe filiation avec le formidable documentaire « A l’ouest des rails » du cinéaste Chinois Wang Bing.